N'oubliez pas de voter toutes les 2h pour les top-sites c:
Envis de proposer une rumeur ? Envoyez un MP à un administrateur !
Bienvenue sur Element's Keys !
Nous recherchons activement des Aërs ! Ceux-ci sont en sous-population !

Partagez | 
 

 Mellan L'Acrobate, ou celui qui oberve | 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage






Image de profil :
Messages : 5
avatar

Terre

MessageSujet: Mellan L'Acrobate, ou celui qui oberve | 100%    Sam 30 Avr - 15:12



 
Kane
Mellan
 
18 ans
Célibataire

Filsde la Terre
Peau clair

58 Kg
170 cm

Brun-long
Yeux clairs

Beaucoup de vérités auxquelles nous tenons dépendent avant tout de notre propre point de vue

Caractère
Observation, analyse, déduction. Peu importe combien il le cache, Mellan a toujours fonctionné ainsi. Suivant une logique connue de lui seul, tel une machine, il ordonne toutes les informations sur le monde l’entourant. Noir et blanc. Lumière et ténèbres. Bien et mal. Il a toujours eu une vision très carrée des choses. Spectateur et non acteur, il est détaché de tous. Effacé, au profit des autres. Distant. Solitaire. C’est sans doute l’une des raisons qui fait qu’il ne comprend pas la logique des gens autour de lui. Pourquoi ? Comment ? Cela a toujours été l’incompréhension qui se lisait dans son regard. Il faut dire qu’à force d’observer, il en est venu à la conclusion que tout est déjà décidé à l’avance. Que le destin est immuable. Il faut donc l’accepté, peu importe ce que l’on pense de notre destiné. Ce poids lourd qu’est notre malheureux sort. Pessimisme.

De ce fait, Mellan est très semblable à un caméléon. Ne sachant pas comment se comporter avec les autres, il s’adapte, modifiant sa façon d’agir, son caractère même, suivant les personnes. On pourrait le croire acteur, il n’est qu’en vérité une personne beaucoup trop réaliste, se mêlant du mieux qu’il peu aux personnes qui peuple le monde. Incompris, et marginal, ce n’est un meuble que les autres ignorent et se servent, sans remords. Victime ? Coupable ? Peu lui importe. Il a toujours été comme ça. Un exclu de la société ? Loin de là. Il fait de son mieux pour suivre la vague, sans réellement voir la plage de sable blanc. Lui, il voit arriver devant lui un récif, qui l’étrillera et le blessera. Voilà pourquoi il se tient à l’écart.

Malgré le sourire, sa réserve, et son calme apparent. Malgré tout ce qu’on peut lui infliger. Malgré son vécu. Malgré tout cela, Mellan reste une personne sensible. Trop sensible et émotionnel pour son propre bien. Accordant un semblant de confiance aux gens qui le côtoie, il donne probablement plus « d’amour » qu’il en reçoit. Très loyal avec les personnes qui lui sont chère, mais traitre avec les « vauriens » -comme il les appel-, Mellan cherche encore le phare qui le guidera à bon port. Car il y a une chose dont il est certain : « La mort est le destin commun à tous les Hommes ».  

.
Histoire
Chapitre 1 : À l’Aube de la vie
Mella, 12 ans.

Il pleut fort. Très fort. On entend les gouttes de pluies frapper avec puissance le toit de ma maison, la caravane. Le tonnerre gronde, et des éclairs zèbrent le ciel noir. Le vent souffle comme jamais, emportant avec lui les feuilles d’automnes. Les belles étoiles scintillantes, cachées par les nuages sombres, ne sont plus visible depuis longtemps déjà. C’est l’orage. C’est la tempête.

J’ai toujours aimé les jours comme celui-ci, où il fait moche, très moche. Maman m’a dit, que je suis né un jour comme celui-là. Est-ce pour ça ? Moi, j’aime bien ces jours-là, parce que je me sens mieux quand il pleut, il mouille. Quand le ciel pleure, et fait un caprice. Je n’ai plus rien à cacher, ces jours-ci.

Rien à cacher.

Le monde est menteur. C’est ce que je pense. Quand mon petit frère est né, j’ai cru à une mauvaise blague. Kyeran. C’est ainsi qu’il l’on nommé. Comme mon deuxième prénom. Comme moi. Pourquoi ? Pourquoi ça tombe sur moi ? Je ne suis pas lui, et il n’est pas moi, alors pourquoi je dois porter les mêmes prénoms que lui ? Mellan Kyeran et Kyeran Mellan, de la famille Kane. À croire que père et mère était vraiment en panne d’inspiration…
L’ironie dans tout ça, c’est qu’on est né le même jour. Alors, vous voyez, je suis facilement remplaçable ! Je ne suis qu’un meuble, après tout. Si on me jette dehors, sous la pluie et le vent, je ne trouverais rien à y redire. C’est comme ça. Ainsi va la vie.

Et puis, je les déçois.

C’est pour ça qu’il l’on appelé comme moi. Après tout, je ne suis pas comme eux. Je suis ami avec des choses qu’ils craignent : la foudre, et les « bêtes ». Mais ce n’est pas ma faute, si elles vienent ici et là, puis repartent d’un seul coup ! Moi aussi, je ne comprends pas ! Alors dites-moi, pourquoi ça n’arrive qu’à moi ? Pourquoi le destin s’acharne-t-il contre moi ? Pourquoi je suis différent des autres ? De ma famille ?

C’est pour ça que j’ai toujours eu un traitement différent au sein de la famille. Après tout, je suis un anormal, non ? Je ne suis même pas capable de me défendre avec une arme…Même mon frère fait mieux que moi. Ce n’est pas faute d’avoir essayé d’apprendre ! Mais je ne veux pas avoir du sang sur les mains. Je n’ai pas envie. Je n’ai pas envie d’avoir des remords. Je n’ai pas envie que leurs visages me hanter jusqu’à la fin de mes jours.  
C’est pourquoi mon oncle m’a appris les arts martiaux. Maintenant que j’y pense, je comprends pourquoi je n’arrive à rien avec une lame entre les mains. Au fond, j’ai toujours eu peur de ces machins. Et puis, j’ai toujours eu un bon sens de l’équilibre. De plus, à force de faire des cabrioles, on peut dire que cela m’a bien aidé.

Pour dire vrai, je pense que mon oncle et ma tante font partie des seules personnes m’appréciant pour ce que je suis. Ils ne le disent pas. Ils ne le montrent pas. Mais ça se sent. À moins qu’ils soient des hypocrites, comme les autres.

Ça aussi, c’est fort probable.

Mon frère a toujours été mieux que moi. Il est plus normal, lui. Il est plus expressif aussi. Il est plus humain que moi, quoi. Un monstre ? C’est donc ainsi que vous me pensez ? Père ? Mère ? C’est pourtant vous qui m’avez donnée la vie ! Alors pourquoi ? Je ne suis pas si différent de vous !

Nous sommes tous semblable !

Chapitre 2 : À Feu et à sang
Mellan, 15 ans.

Où est-il ?

Où est Kyeran ? Mon petit frère ? Il ne devait pas s’éloigné du campement ! Courir, observer, chercher, trouver. Mon cœur bas à cent à l’heure. C’est vite. Trop vite. Je m’inquiète pour lui. Lui, il n’a pas le droit de de disparaitre avant moi. Les parents ne le supporteraient pas. Il doit vivre, pas mourir. Le connaissant, il a encore mis sa vie en danger pour rien. Il a toujours été gâté par les parents. Un peu trop, sans doute. Et cela se ressent beaucoup. Vraiment beaucoup.

Une ruelle plus loin, dans les bidonvilles de la cité près de notre campement, il y a deux garçons. Et Kyeran. Avec précipitation, je le prends dans mes bras, et le passe sous analyse. Ouf. Il n’a rien. Il n’est pas blessé. La bête, elle, n’a pas l’air contente. Elle est énervée. Évidemment, mon frère en rajoute une couche. Ne peut-il pas se taire ? Ne peuvent-ils pas se taire ? Ça ne sert à rien de se battre ! D’ailleurs, pour quelles raisons se disputent-ils ? Des broutilles, j’en suis sûr ! L’un attaque, l’autre riposte. Soupir. C’est donc toujours ainsi ? Y a-t-il trop de différence entre ces deux êtres pour quelles se comprennent ?

Puis, ça tourne au vinaigre.

Il met à terre mon frère, et lui donne des coups. Mon sang se glace, et ça part tout seul. Une ronce jaillie de la terre, et enserre le pauvre garçon. Une deuxième arrive arrive, et c’est mon frère qui est touché cette fois. Je panique. C’est la première fois que ça m’arrive. Les plantes continuent de pousser. Des gens sont pris au piège. Je ne contrôle plus rien. Je tombe à terre. Ce n’est pas possible. Ça ne peut pas se passer comme ça.

Il est mort.
Ils sont morts.
Tous.
Personnes ne peut survivre à ça.

Je me relève. Je me retourne. Je fuis. C’est tout ce que je peux faire. Les gens me regardent à mon passage. Je trébuche. Je me relève. Je dois partir loin. Loin d’ici. Loin de tous ces gens. J’ai fait ce que je m’étais promis de ne pas faire. J’ai perdu le contrôle sur mon pouvoir.

Mes pas me ramènent inconsciemment jusqu’au campement. De grandes flemmes s’élèvent du campement, brulant tous sur leurs passages. Les caravanes, les gens. Ils seront tous réduit à l’état de cendre. Puis, je me rappelle. « La liberté ou la mort », ne cessaient de répéter les adultes. Alors ils l’ont voulu ? Ils sont prêts à mourir pour ne pas subir l’esclavage ? Pourquoi ? La vie n’est-elle pas fantastique ? Pourquoi vouloir mourir ? N’ont-ils pas des choses à découvrir ?

Ils ne peuvent pas mourir.
Pas maintenant.
C’est impossible.

Comme un lâche, je m’éloigne de l’incendie. Des perles d’eaux salés coulent sur mes joues. Je pleure. Cela fait longtemps que ça ne m’est pas arrivé. Je commence à voir flou. J’ai le tournis. Je tangue. Mes jambes vacillent. Je tombe. C’est le noir complet.


Chapitre 3 : Les Circusiens- Extrait du journal intime de Mellan


Cher Journal,

[…]

Je suis enfin arrivé chez les « acrobates de la Terre » ou plus simplement appelé  « Les Circusiens ».  Désormais, c’est avec eux  que je vais donner des spectacles.  Dompter des animaux, faire des acrobaties etc. J’ai toujours adoré faire ça. Et puis, il faut dire que jusqu’à là, j’ai toujours fait des « expériences », plus ou moins faramineuse. Maintenant que j’y pense, j’aurais pu blesser quelqu’un lors de celles-ci.

[…]

Merci de prendre le temps de m’écouter,

Bien à toi, le Journal.

[…]
Derrière l'écran
Pseudo : C'est Yoki Koga!
Âge : Vous le savez déjà, mes chers.
Commentaire : Yopla. Voici mon DC!
Comment avez-vous découvert le forum ? : Mais voyons, vous connaissez déjà la réponse!
Code du Règlement ♥:
 
(c)Sakura Yuuki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Image de profil :
Localisation : Palais de l'Air~Aeria
Messages : 242
avatar

Esprit

MessageSujet: Re: Mellan L'Acrobate, ou celui qui oberve | 100%    Sam 30 Avr - 15:29

Le code est le bon, je vais le cramer à la Yoki 8DDDDD

Super présentation ! Je valide ^w^

J'espère que ce nouveau personnage se plaira bien parmi notre compagnie ♥

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elements-keys-rpg.forumactif.org/
 
Mellan L'Acrobate, ou celui qui oberve | 100%
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» ❝ le vrai héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut...
» La rose n'a d'épines que pour celui qui veut la cueillir. 〘PV Nagareboshi Ruika〙
» NOLAN ϟ le héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.
» Ïdon ou la Nostalgie de celui qui VEUT rester jeune!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Element's Keys RPG :: Plongez vers l'inconnu... :: Présentation :: Présentation Validée-
Sauter vers: